Le rachat de crédit, c’est quoi ?

Le rachat de crédits est un regroupement de plusieurs crédits en un seul. L’objectif de cette opération financière est de diminuer le montant mensuel global du remboursement.

https://www.definition-rachat-credit.fr

De nombreuses définitions du rachat de crédit circulent sur le web, mais les profanes ont encore du mal à bien le cerner. Les quelques lignes suivantes tentent alors d’apporter plus de lumières sur la réelle définition de ce concept devenu pourtant très galvaudé dans l’industrie bancaire. Le rachat de crédit laisse encore beaucoup de place à l’incertain et à de nombreuses zones d’ombres. Or, ce procédé a fortement démontré un aspect bénéfique pour l’amortissement des charges mensuelles de plusieurs personnes. Concrètement, qu’est-ce que le rachat de crédit ?

Une définition sommaire

En définissant de manière simplifiée le rachat de crédit, il s’agit d’un regroupement de tous les prêts d’une personne en UN seul et UNIQUE crédit. C’est alors une forme de restructuration de crédits qui diminue les taux de ces derniers et facilite ainsi le remboursement à effectuer.

définition du rachat de crédits

Une accumulation de crédits se fait donc au fil des ans en contractant plusieurs prêts pour l’immobilier, la location, l’hypothèque ou encore les crédits personnels. Le taux de chacun de ces prêts ne sont pas cependant les mêmes. Ceux qui touchent l’immobilier ont un taux plus considérable que les prêts de consommation ou les crédits personnels. Le regroupement de crédits relève alors d’une initiative des organismes bancaires à amortir les charges mensuelles d’un débiteur. Certains courtiers proposent même à des particuliers de racheter leur crédit auprès de leur banque. Il s’agit dans certains cas d’une forme de remboursement anticipé sans pénalités si le rachat prend en compte les clauses du délai de remboursement. Cette action relève alors d’une solution avantageuse (http://www.credit-media.com/le-rachat-de-credits-cest-quoi-precisement).

Les avantages d’un rachat de crédit

La liste des avantages de l’emprunteur lors d’une restructuration de crédit est bien longue. Le premier point positif concerne alors une meilleure gestion de son budget. Puisque les charges mensuelles ont été amorties, le débiteur est en pleine possession de ses moyens pour dresser un bilan sur ses dépenses, ses charges et ses revenus. En effet, en optant pour un regroupement de crédits on a UN seul crédit à prendre en charge, UN seul taux et surtout UNE seule entité dédiée pour les remboursements. Ces points s’avèrent très importants dans la mesure où avant cette opération les taux variaient selon le type de crédits et selon l’organisme prêteur. Or, avec cette solution financière, le débiteur ne se concentre que sur une seule chose à la fois.

Le second point important lors de la consolidation des crédits est sur l’ajustement des charges en fonction de ses moyens. En effet, après un bref calcul des courtiers les mensualités sont modulables en fonction des revenus de l’interpellé. Pour certaines entités créditrices, les dates de prélèvement sont même négociables par le débiteur ainsi que le montant de ses mensualités. Il peut être revu en baisse ou à la hausse selon les moyens à sa disposition. Dans d’autres cas, si les revenus du débiteur le permettent, il a l’occasion de contracter un nouveau prêt en vue de financer un nouveau projet.

Les dossiers à fournir pour une consolidation de crédit

Le regroupement des crédits n’est pas une solution accordée à tous les particuliers. Il faut remplir certains critères pour bénéficier de cette solution financière qui allège l’endettement. La consolidation se déroule alors en deux phases bien distinctes dont la première relève d’un examen effectué par le créditeur. L’emprunteur passe alors sous la loupe des courtiers afin de voir de près les détails le concernant. Si ce dernier est éligible au rachat de crédits, il doit fournir certaines pièces justificatives qui sont la phase numéro deux.

Les dossiers à fournir sont alors : les pièces d’identité qui définissent tous les détails personnels et professionnels de la personne (copie de sa carte d’identité, une copie de son livret de famille ou du certificat de mariage et des pièces justifiant son lieu de domiciliation). Puis les pièces prouvant ses revenus, entre autres, sa fiche de paie des trois derniers mois. Ensuite, les dossiers bancaires tels que ses RIB, le Codevi et les comptes épargnes. Enfin, les justificatifs de prêts qui requièrent un regroupement de crédits. Il s’agit des offres de prêt et surtout des différents tableaux d’amortissement. Ces dossiers sont bien évidemment accompagnés des actes de propriétés des biens suivis de leur photo ou de tout autre dossier justifiant que l’on est le principal propriétaire.